29 mai 2008

1er MD : égo et talon attaqués !

Neid_accueil

Le premier gros objectif de la saison (le seul ?!) était de participer au Challenge France de Neiderbronn les bains. Direction donc, le 25 mai, les Vosges du nord pour mon premier moyenne distance : (1.9 en natation / 90 km en vélo / 21.1 en course à pied). Avant la course, j'avais évalué mes points forts et mes points faibles... En positif, j'avais mis : progrès en natation, niveau général en vélo, endurance psychologique (cf. raids avant de faire du tri), qualité de la préparation (meilleur respect des allures à l'entraînement). Mes appréhensions portaient sur : capacité à courir un semi ultra sélectif après 90 km de vélo, gestion de l'alimentation et de la tenue adéquate tout au long de la course, arriver à récupèrer pour arriver frais, la météo (5h00 sous la pluie cela ne m'intéresse pas !). En fonction de cela, je partais relativement confiant.

neidnatDimanche matin, 9h30, Mouterhouse, la vague Pro - Féminines - Handi s'élance. Positivement stressé, je me faufile pour me positionner dans les premiers sur le ponton. Départ dans l'eau, je suis sur la première ligne un peu à l'extérieur. L'eau est juste froide comme il faut (16°C). Tout va pour le mieux. C'est parti. Partir vite mais pas trop faire tourner les bras mais prendre de l'eau, se placer dans l'axe du bassin, voir les pieds disponibles... Je suis concentré et tout va pour le mieux... J'ai l'heureuse surprise d'être aux avant postes calé dans des pieds ! Petit problème technique habituel, j'ai de la buée au bout de 300m. 1er arrêt rapide, 2 coups de brasse et ça repart. Au demi tour, même problème de buée... re : 2 brasses... manoeuvre pas tout à fait efficace puisque je rempli d'eau un des verres. C'est pas grave. Je me recale dans les pieds et ça tiendra jusqu'à la fin. Avec 1.9 km, ma stratégie était simple : nager vite sans s'épuiser (impossible de faire un écart significatif sur une si courte distance au regard du reste). Bilan, je sors en 26'01 (49° temps toutes vagues confondues - les pro ont nagé en 22') soit 1'22 au 100... mieux que prévu !

Transition moyennement rapide... suis pas encore très au point, trouver son sac, enfiler une veste, mer.. mon dossard, ranger la combi (put..., pourquoi, elle veut pas rentrer dans ce foutu sac !!!!). Ouf, c'est fait, je rejoints "Jolly jumper" et retrouve mes réflexes (mettre le casque, courir avec le vélo et mettre les lunettes pendant ce temps, la ligne, enfourché sans s'arrêter, une chaussure, relancer, l'autre, boire...).

C'est parti pour 90 km. Sur les quelques centaines de mètres de plat de la première boucle, je comprends neid_velode suite que je vais prendre cher ! Les mecs passent comme des balles ! Je lutte avec une allemande qui a un vélo hallucinant, une position tellement basse que j'ai mal au dos rien que de la voir, un braquet de malade et une fréquence de pedallage qui ne doit pas être loin de 12 rpm ! Heureusement, dans la bosse : Bye, bye miss... La première boucle, concentre sur 20km les difficultés du parcours vélo... un long faux plat montant et un coup de cul... A partir de là, commence pour moi la grosse loose ! Sur le plat, je suis incapable d'envoyer du gros. Pas de limite ventillatoire... mais mal aux cannes dès que je force. Bilan, je compte les gars qui passent seuls ou en paquet (ça va les gars, tranquille ?... oui, c'est ça, pensez à vous retourner de temps en temps pour voir si la moto de l'arbitre approche... grrr). Ça arrive par vague : les mauvais nageurs seniors français, puis les seniors étrangers, puis les vétérans... Un des avantages de nagé dans la vague suivant les pros et avec un temps correct, c'est qu'on est peu tenté de drafter ! Y a personne à proximité et ceux qui passent, passent vraiment plus vite ! Cela dit, j'ai rarement vu autant de matos hi tech, de cadre CLM, de roues pleines au mètre linéaire ! C'est simple, avec mon KOM, j'avais l'impression de faire du Vélib à côté ! 35 km/h de moyenne quand même, un temps de fillette à l'arrivée... mais un paysage magnifique sous le soleil... ça valait le déplacement.

T2 : je jette mon vélo... non pas de rage... mais dans les mains d'un gentil bénévole... Re : transition moyenne (c'est fois, c'est : Put... il va y rentrer ce foutu casque dans ce sac ?!). Dès les premiers pas, j'ai mal au talon... mais bon, c'est récurrent ces derniers temps à pied et c'est pour l'instant le dernier de mes souci.

Neid_capMon premier souci, c'est courir... doucement... un peu de répit avant les hostilités... pas besoin de se poser de question d'allure... même à fond, je suis à la vitesse d'une cheval à l'arrêt ! Oh là, c'est quoi ce bord.., on m'avait pas dit qu'il fallait monter des marches en plus ! Ben voila, au bout d'1,5 km, c'est la bosse. Comment dire, en une phrase, ce qui se passe dans le corps et dans la tête à ce moment là ? Grosso modo, ça ressemble à "Put..., qu'est ce que je fous là" ou " le triathlon quel sport de c..". 1,5 km de bosse très très dur ; 1,5 km de faux plats montants... 4 bornes de descente... 2 tours. Au bout de 4,5 kilo, je me suis enfin mis à courir. En 10 kms, j'ai repris les places perdues sur le début du parcours. J'avais en souvenir le compte rendu de DFF sur sa perf à Roth : prendre tous les ravitaillement en marchant... Cette alternance Coca - Eau a été la bonne solution même si j'ai quand même souffert sur les 3 - 4 derniers kilos. 1h41 sur ce semi avec 2x 260m de dénivelé positif... je suis assez content.

Bilan 1 : content (126°) mais frustré pour deux raisons. La première, j'ai été mauvais sur mon point Neiderbnormalement fort (mais c'est explicable... vive les déplacements professionnels juste avant les courses). La seconde, c'est que depuis que j'ai passé la ligne d'arrivée, je ne peux plus poser le talon par terre. Après avis médical, plus de course à pied jusqu'à nouvel ordre en raison d'une tendinite du fascia qui s'accroche au clacanéum .

Bilan 2 : une seconde tentative s'impose... mais sur un format avec plus de natation et un parcours vélo plus costaud ! Qui serait partant pour Dijon 2009 ?

Posté par Tri21 à 11:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur 1er MD : égo et talon attaqués !

    Cool ce résumé ! Ca donne presque envie. On se verra sur la version sprint de l'aquathlon local ? Courage pour la tendinite... et vive les AINS et le repos

    Posté par Esculape, 03 juin 2008 à 20:30 | | Répondre
Nouveau commentaire