Bienvenue Chez Lulu

10 octobre 2008

Triathlons de fin de saison

Après un été à essayer de retouver une vitesse correcte en course à pied et un petit détour par Pékin, je me suis aligné sur le sprint de Sartrouville et le CD de La Baule. Deux courses sous le soleil où je fais de bonnes natations (voire très bonne à Sartrou... avec l'éxperience on ne se fait pas surprendre par les départs peu académiques !), pas terrible en vélo (voire à la rue comme à la Baule : même avec drafting j'ai faillit sauter à toutes les relances !!!). En course à pied, j'ai été très mauvais en ile de France, par contre je me suis surpris en terre bauloise : reprendre des places sur la dernière partie est tellement rare pour moi !!!

La_baule_2

Depuis, une bonne coupure de 15 jours. Beaucoup de travail (si, si, si,... bilan post JO oblige). Retour dans les bassins cette semaine avec beaucoup d'envie et de bonnes sensations. Préparation à la carte jusqu'en décembre L'été 2009 est encore loin.

La_Baule_1

A part cela, nous voila dans notre nouvel appart. Encore quelques détails à régler mais nous nous y sentons déjà très bien. Des photos bientôt un jour !

Posté par Tri21 à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 septembre 2008

Ciao les garçons

charilas_small

domenico_riso

Posté par Tri21 à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 août 2008

Adieu Pierrick, Ethan, Domenico...

Je voulais mettre un post sur le triathlon d'Angers, sur mon voyage à Pékin... mais non, le coeur n'y est plus.

Les images des crashs aériens sont toujours attristantes mais elles ont un côté irréel qui fait qu'on n'a l'impression que cela n'arrive qu'aux autres. Hier soir, je regardais distraitement le journal sur M6 quand l'info m'a mis une claque dont je me serai passé. Mon pote Pierrick est décédé dans le crash de Madrid. Son fils Ethan et son compagnon Domenico était dans le même avion.

Nous nous connaissions depuis une petite dizaine d'année. Nos routes s'étaient croisées à l'INSEP. Je préparais le concours de prof de sport, lui s'entraînait au pôle France d'aérobic sportive sous l'impulsion de Valérie (avec 2 podiums européens à la clé). Il y a des gens avec qui le courant pas dès le premier instant. Avec Pierrick, ce fut le cas. Nous avons partagés quelques moments sympas : un test à l'INSEP avec le groupe de 6, un week end en Normandie après ma réussite au concours... Puis nous nous sommes perdu de vue. L'an dernier, la vie nous a fait nous recroiser au détour d'une rue parisienne. Domenico habitait à 2 pas de mon appartement. Les liens s'étaient rétablis avec la même facilité. En début de semaine, nous avions parlé de lui avec Virginie Dedieu lors de  notre arrivée à Pékin...

Accident incompréhensible. Tristesse intense. Pourquoi ces trois là ?

Mes pensées vont vers la mère d'Ethan, les parents et le frère de Pierrick, les proches de Domenico ainsi que la famille de la gym auquel il appartenait.

Je ne vous oublierai pas.

Posté par Tri21 à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2008

A Paris, j'ai pas ri !

ParisDimanche - 9h27 : Coup de canon, départ du triathlon de Paris. 1 500 m de ligne droite dans le courant de la Seine. Je pars dans les pieds des CNPistes même si je sais que je ne tiendrais pas leur rythme longtemps ! C'est le cas, mais je trouve d'autre pieds. Malgré le courant, la monotonie rend l'effort difficile. Bonne surprise, à la sortie de l'eau je suis avec Christophe (progrès en natation confirmés) autour de la 60ème place... du coup, pas trop de bousculade pour sortir de l'eau !

T1 : 800 à 900m... pour rejoindre le parc... c'est dur... très dur... j'ai mal au bras (cherchez l'erreur pourtant je suis en train de courir !), je souffle comme un boeuf... Je crois que je suis parti un peu trop vite même si ce sont des places facilement gagnées qui ont beaucoup d'importance dans une course avec draftingdrafting ! Enfin, mon vélo... je m'applique pour sortir du parc pour ne pas toucher les autres vélos si serrés. J'enfourche... 4 - 5 personnes devant... ça pourrait faire un bon groupe vu les visages connus ! Mais... non... impossible de combler les 10m... cuisses en feu, coeur à 200, souffle court... je n'y arrive pas. En plus erreur tactique, au lieu de mettre mes chaussures j'aurais du faire l'effort de suite pour rentrer... ah la la trop dur le draftingdrafting.

Je regarde le groupe partir... j'essaye de reprendre mon souffle et j'attends le prochain wagon ! Un petit groupe... au bout de 2 kms, je retrouve mes jambes. Il est trop tard... en plus, ça s'organise moyen. Je roule un peu mais au demi tour, je vois qu'un gros pack arrive... Stop. Du coup, 35 kms à me faire ch... Cela ne roule pas. J'essaye juste d'éviter les chutes à chaque demi tour.

T2 : A posteriori, je pense que cela m'a lâché dès la fin du vélo. Du coup, j'aborde la transition en fin de groupe pour ne pas chuter. Techniquement, la transition est bonne et je repars avec le groupe.

4 semaines que je n'ai pas couru... la faute à une bulle de liquide sous le calcanéum. Foulée de danseuse, inconsciemment, je protège mon talon. Je m'accroche 5 bornes... même si je prends un bon coup au moral au 3ème kilo quand les duathlètes me déposent ! Je lâche prise au ravito entre les 2 tours... 2ème tour à la rue... grande ligne droite avec vent dans le dos, sol en béton blanc et soleil de plomb : ne pas marcher, aller jusqu'au ravito, tenir... Enfin le 9ème : surs-saut de motivation, pendant 1,5 km je cours normalement... dommage, c'est trop tard ! Top 90 à l'arrivée... vraiment pas de quoi être fier !

Je prends une semaine de break. Le temps d'assumer mon nouveau statut de propriétaire à Paris, de lancer les premiers travaux (enlever la moquette, les tapisseries, péter quelques cloisons...), de faire des semelles pour que je pisse reprendre l'entraînement à pied,... Je pense ensuite préparer tranquillement le CD de la La Baule (encore avec draftingdrafting...). Tout est à refaire en course à pied : des courbatures de folie à la suite de mon 10,5 kms de "footing" accéléré !

PS : pensées amicales pour ceux qui seront au départ de l'IM Saucisse ! POWER !!!!

Posté par Tri21 à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2008

Enghien... bien mais frustrant !

Comme j'étais inscrit, j'ai choisi de prendre le départ de ce CD. Pourtant, je savais très bien que je n'irais pas au bout. Je n'ai toujours pas le droit de courir... Il faut savoir être raisonnable ! Un enchaînement natation - vélo en condition réelle, voila un bon entraînement !

Avec un temps meilleur que l'an dernier (difficile de faire pire), j'ai retrouvé mes potes dans le parc. Connaissant le parcours, je suis le briefing de loin. Avec Nico, nous sommes les premiers dans l'eau... un peu d'échauffement très utile avant d'aller se poser sur la ligne : départ dans l'eau oblige ! Je choisi de me mettre derrière les filles pour essayer de prendre des pieds qui nagent à ma vitesse... Stratégie très moyenne, je nage côte à côte avec la 2° fille jusqu'à la première bouée puis elle me dépose sur place. Et quand la 3° me passe à la 2° bouée, je me débrouille pour rater ses pieds et en plus me foutre à l'extérieur, seul sur la longue diagonale ! Trop naze ! Encore rien compris à la nage en eaux libres ! C'est pas grave, je me faufile pour accéder au ponton de sortie... petit coup d'épaule à droite, petit coup à gauche... ça grogne derrière moi : Oups, désolé Nico, j'avais pas vu que c'était toi...37°, très content mais je dois faire mieux et branchant le cerveau !

Transition moyenne... toujours autant de mal à courir à la sortie de l'eau... je rate mon emplacement bien-sûr...

Je me fais violence pour rouler fort sur le plat. Maintenant que depuis le Challenge France, je sais que j'avance pas top dans ces conditions, autant se faire violence ! La première boucle me fait bien mal mais je reprends du terrain. J'ai des points de mire bien motivant. La deuxième boucle passe très bien. La 3° fait mal. Je rattrape la première féminine dans la dernière descente : point positif ! Sur le plat, je reste concentré pour ne pas être en position de draftingdrafting... finalement, je pose le vélo 25°...

Enghien08

Re-transition moyenne... re : je rate mon emplacement !... baskets au pied, je file vers le premier arbitre à l'horizon pour lui rendre ma puce... trop dur !!!! Raisonnable mais très frustrant... Difficile de ne pas se dire, même si j'avais couru moyen, je pouvais rentrer dans les ...

C'est pas grave. J'espère pouvoir finir à Paris. L'échographie d'hier a révélé que le tendon est sain... par contre, il y a une poche d'eau (type talonnade)... C'est moins grave mais le traitement reste le même : attendre la résorption sans courir !

Posté par Tri21 à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Offrez moi des fleurs !!!!!

2 fleuristes qui proposent de beaux produits et qui savent faire de beaux bouquets originaux :

- idéal en sortant de la piscine Roger Le Gall : Le noeud de Raphia - 5 av Courteline 75012 PARIS - 01 43 40 33 03 ... un jeune homme avec un charmant accent... des bouquets en fonction de vos envies... des prix à la louche (je déteste les fleuristes qui compte quasiment le nombre de pétales pour faire leur prix !).

- près de la Nation, une toute petite boutique dans un angle : Terre sauvage - 2 rue de Lagny 75020 PARIS - 01.40.24.17.55... des fleurs toujours fraîches... des bouquets type "fleurs de champs"... la minutie asiatique.

arums

Posté par Tri21 à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mai 2008

1er MD : égo et talon attaqués !

Neid_accueil

Le premier gros objectif de la saison (le seul ?!) était de participer au Challenge France de Neiderbronn les bains. Direction donc, le 25 mai, les Vosges du nord pour mon premier moyenne distance : (1.9 en natation / 90 km en vélo / 21.1 en course à pied). Avant la course, j'avais évalué mes points forts et mes points faibles... En positif, j'avais mis : progrès en natation, niveau général en vélo, endurance psychologique (cf. raids avant de faire du tri), qualité de la préparation (meilleur respect des allures à l'entraînement). Mes appréhensions portaient sur : capacité à courir un semi ultra sélectif après 90 km de vélo, gestion de l'alimentation et de la tenue adéquate tout au long de la course, arriver à récupèrer pour arriver frais, la météo (5h00 sous la pluie cela ne m'intéresse pas !). En fonction de cela, je partais relativement confiant.

neidnatDimanche matin, 9h30, Mouterhouse, la vague Pro - Féminines - Handi s'élance. Positivement stressé, je me faufile pour me positionner dans les premiers sur le ponton. Départ dans l'eau, je suis sur la première ligne un peu à l'extérieur. L'eau est juste froide comme il faut (16°C). Tout va pour le mieux. C'est parti. Partir vite mais pas trop faire tourner les bras mais prendre de l'eau, se placer dans l'axe du bassin, voir les pieds disponibles... Je suis concentré et tout va pour le mieux... J'ai l'heureuse surprise d'être aux avant postes calé dans des pieds ! Petit problème technique habituel, j'ai de la buée au bout de 300m. 1er arrêt rapide, 2 coups de brasse et ça repart. Au demi tour, même problème de buée... re : 2 brasses... manoeuvre pas tout à fait efficace puisque je rempli d'eau un des verres. C'est pas grave. Je me recale dans les pieds et ça tiendra jusqu'à la fin. Avec 1.9 km, ma stratégie était simple : nager vite sans s'épuiser (impossible de faire un écart significatif sur une si courte distance au regard du reste). Bilan, je sors en 26'01 (49° temps toutes vagues confondues - les pro ont nagé en 22') soit 1'22 au 100... mieux que prévu !

Transition moyennement rapide... suis pas encore très au point, trouver son sac, enfiler une veste, mer.. mon dossard, ranger la combi (put..., pourquoi, elle veut pas rentrer dans ce foutu sac !!!!). Ouf, c'est fait, je rejoints "Jolly jumper" et retrouve mes réflexes (mettre le casque, courir avec le vélo et mettre les lunettes pendant ce temps, la ligne, enfourché sans s'arrêter, une chaussure, relancer, l'autre, boire...).

C'est parti pour 90 km. Sur les quelques centaines de mètres de plat de la première boucle, je comprends neid_velode suite que je vais prendre cher ! Les mecs passent comme des balles ! Je lutte avec une allemande qui a un vélo hallucinant, une position tellement basse que j'ai mal au dos rien que de la voir, un braquet de malade et une fréquence de pedallage qui ne doit pas être loin de 12 rpm ! Heureusement, dans la bosse : Bye, bye miss... La première boucle, concentre sur 20km les difficultés du parcours vélo... un long faux plat montant et un coup de cul... A partir de là, commence pour moi la grosse loose ! Sur le plat, je suis incapable d'envoyer du gros. Pas de limite ventillatoire... mais mal aux cannes dès que je force. Bilan, je compte les gars qui passent seuls ou en paquet (ça va les gars, tranquille ?... oui, c'est ça, pensez à vous retourner de temps en temps pour voir si la moto de l'arbitre approche... grrr). Ça arrive par vague : les mauvais nageurs seniors français, puis les seniors étrangers, puis les vétérans... Un des avantages de nagé dans la vague suivant les pros et avec un temps correct, c'est qu'on est peu tenté de drafter ! Y a personne à proximité et ceux qui passent, passent vraiment plus vite ! Cela dit, j'ai rarement vu autant de matos hi tech, de cadre CLM, de roues pleines au mètre linéaire ! C'est simple, avec mon KOM, j'avais l'impression de faire du Vélib à côté ! 35 km/h de moyenne quand même, un temps de fillette à l'arrivée... mais un paysage magnifique sous le soleil... ça valait le déplacement.

T2 : je jette mon vélo... non pas de rage... mais dans les mains d'un gentil bénévole... Re : transition moyenne (c'est fois, c'est : Put... il va y rentrer ce foutu casque dans ce sac ?!). Dès les premiers pas, j'ai mal au talon... mais bon, c'est récurrent ces derniers temps à pied et c'est pour l'instant le dernier de mes souci.

Neid_capMon premier souci, c'est courir... doucement... un peu de répit avant les hostilités... pas besoin de se poser de question d'allure... même à fond, je suis à la vitesse d'une cheval à l'arrêt ! Oh là, c'est quoi ce bord.., on m'avait pas dit qu'il fallait monter des marches en plus ! Ben voila, au bout d'1,5 km, c'est la bosse. Comment dire, en une phrase, ce qui se passe dans le corps et dans la tête à ce moment là ? Grosso modo, ça ressemble à "Put..., qu'est ce que je fous là" ou " le triathlon quel sport de c..". 1,5 km de bosse très très dur ; 1,5 km de faux plats montants... 4 bornes de descente... 2 tours. Au bout de 4,5 kilo, je me suis enfin mis à courir. En 10 kms, j'ai repris les places perdues sur le début du parcours. J'avais en souvenir le compte rendu de DFF sur sa perf à Roth : prendre tous les ravitaillement en marchant... Cette alternance Coca - Eau a été la bonne solution même si j'ai quand même souffert sur les 3 - 4 derniers kilos. 1h41 sur ce semi avec 2x 260m de dénivelé positif... je suis assez content.

Bilan 1 : content (126°) mais frustré pour deux raisons. La première, j'ai été mauvais sur mon point Neiderbnormalement fort (mais c'est explicable... vive les déplacements professionnels juste avant les courses). La seconde, c'est que depuis que j'ai passé la ligne d'arrivée, je ne peux plus poser le talon par terre. Après avis médical, plus de course à pied jusqu'à nouvel ordre en raison d'une tendinite du fascia qui s'accroche au clacanéum .

Bilan 2 : une seconde tentative s'impose... mais sur un format avec plus de natation et un parcours vélo plus costaud ! Qui serait partant pour Dijon 2009 ?

Posté par Tri21 à 11:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Quand tu perds le fil !

Désolé... fin de saison... plus grand chose à partager sur la toile... Nouvelle saison... Pas assez de temps pour tout faire...

Allez, je m'y remets ! Les aventures de Lulu continuent !

Posté par Tri21 à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2007

Et le sport dans tout cela ?!

Petit point de situation :Inde2_009

- Athle : 2 places de 4ieme (5000 et 1500 homme), une place de 5ieme (5000 fille)

- Boxe : elimine des le permier tour par un americain... dommage

Inde4_031- Foot feminin : 2/1 contre NDL et 3/1 contre CAN. Demi finale demain...

- Judo : Ca commence demain

- Parachutisme : au derniere nouvelle et a mi course les filles du vol relatif etaient accrochees a la 3ieme place... pas d infos sur la precision d atterissage et sur les gars

- Tir : Finale ratee au 50couche carabine femme... qualif difficile au pistolet homme... un jour sans... 1ere Inde4_019fois que j assiste a une competition de tir !!! Trop fun lol !

- Triathlon : ils s entrainent pour dimanche ;

- Voile : Un debut difficile le permier jour... de bonnes manches depuis...

Posté par Tri21 à 20:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Deroutants indiens...

Inde4_022Quelques habitues indiennes qui deroutes : le bruit partout mais surtout les klaxons, des gens qui travaillent 24/24 (et donc son capables de venir sonner a votre chambre a 5h00 du mat pour vous proposer une bouteille d eau), dire oui en souriant et en dodlinant de la tete meme quand c est non, rien n est impossible mais c est soit "in ten minutes" soit 'tomorrow", pisser dos a la route pour les hommes, dormir dans n importe quel lieu - a n importe quelle heure - quel que soit le confort, cracher en se raclant la gorge, se toucher ou se tenir par la main/l epaule entre garcons dans la rue en signe d amitie...

Du cote nourriture, mon exploration est un peu limitee pour eviter au max les risaues de desagrements... LeInde1_013 matin, le petit dej est influence par ancien colonnisateur. Saucisses, oeufs, omelettes, riz, the serre serre, patisseries... Pour les deux autres repas, j evite les crudites pourtant tentantes. La viande est en sauce (voir les photos des traductions imagees). C est le plus souvent du poulet et de l agneau/mouton. Je ne sais pas comment ils decoupent leurs morceau mais c est du grand n importe quoi... un festival d os avec un peu de viande... Certaines mauvaises langues evoquent l hypothese qu elle serait decoupee a la machette ! Pour accompagner, il y a du riz blanc, du riz prepare, des nams (sorte de crepes qui remplacent le pain... trop bon !!!!!), des pommes de terre et des legumes en sauce. Autant vous dire qu avec un regime a bese de riz et nams, je n ais pas perdu un gramme. Je crois que je vais pas tarder a gouter aux crudites !!!! Pour le dessert, pas un gramme de chocolat a l horizon (c est l enfer ici !!!!)... Il y a tous les jours une innevitable creme glacee a la couleur surrealiste. Bon ca j ai meme pas tenter de gouter. Il y a un gateau aussi : des boulettes indeffinissable flottant dans une sorte de sirop de miel (plusieurs sortes depuis le debut de bonnes a immangeables), des sortes de trifle, du pudding amande noix de cajou (anti hypoglycemie assuree !!!), de la genoise au fruit... Dans la rue, des etales vendent de la nourriture> Il y a des samoussas et d autre beignets. Cela parait beaucoup trop hot pour des europeens (deja certains plats servis a l hotel sont limites...).

Pour le climat, c est le pied... Soleil radieux (mais qui se couche tres toto : 17h30), tres chaud lorsqu on est expose. Un peu de vent pour rafraichir. On doit etre proche des 30 degres (peut etre au dela au plus fort de la journee). J ai pas pris assez de shorts !!! Le retour a Paris va etre terrible...

Inde3_009

Posté par Tri21 à 20:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]